Alimentation feng shui


Le feng shui est un concept. Oui, le feng shui est une façon d’appréhender la vie sous un angle différent. Le fengshui reconnecte l’être humain à son environnement. L’énergie est au cœur de la matière et nous en faisons tous partie. Mais le concept du feng shui va plus loin. Pour qu’une énergie se mette en place il lui faut trouver sa source. Elle provient de l’extérieur et de l’intérieur. A l’intérieur, pas de la maison mais de l’homme, le carburant indispensable à la vie et à l’énergie est l’alimentation. Le feng shui appliqué à la lettre donne les orientations à suivre. Manger sainement en fait partie au même titre que la méditation et le repos. L’alimentation feng shui peut vous aider.

 

L’alimentation feng shui

Le feng shui n’a pas attendu ces dernières années pour considérer qu’une alimentation à base de produits biologiques était la piste à suivre. Si nous en sommes arrivés à ce stade, c’est à cause des dérives qui se sont produites au cours du dernier siècle. C’est en fait l’arrivée de la culture intensive qui  a engendré toutes les dérives alimentaires que nous connaissons maintenant. Un retour en arrière, une prise de conscience que notre alimentation est essentielle à la bonne marche de notre corps est actuellement entrain de s’opérer. Il était vraiment temps que l’on ouvre les yeux. L’alimentation feng shui sera bio ou ne sera pas.

A qui la faute? A nous. Si toutes ces productions ne trouvaient pas d’acheteurs, est-ce qu’elles continueraient à produire? Bien sûr que non, c’est pourquoi nous sommes tous responsables de cet état de fait. Nos parents qui ont accepté à un moment donné d’entrer dans ce cercle vicieux, puis nous, qui avons continué sur le chemin tracé. Il est temps de reprendre les rennes en main et de changer de cap. Heureusement les habitudes alimentaires changent et le virage de l’alimentation biologique s’opère, mieux vaut tard que jamais.

Un autre élément vient peser dans la balance, c’est la viande. Au temps où le feng shui a été créé, le régime alimentaire était essentiellement à base de végétaux et la viande ne se retrouvait à table que dans de rares occasions mais était de qualité. Notre régime alimentaire actuel porte plutôt sur un rapport inverse où la viande est prépondérante bien qu’elle soit de mauvaise qualité.

Plat Yang salé

Plat tendance yang

 

Les aliments feng shui

Les aliments fengshui seront ceux à manger au fil des saisons. Cela va de soi, mais dans nos magasins d’alimentation, on trouve de tout, en permanence. La production venant des quatre coins de la terre, cela ne nous étonne plus. Pourtant nos gènes, nos cellules, notre corps sont tous habitués à recevoir les produits de saison au moment où ils sont à leur optimum. Revenir à une alimentation saisonnière c’est retrouver les origines du feng shui. Mais aussi se reprogrammer de telle façon que notre corps soit en phase avec son environnement, comme cela a été le cas pendant des milliers d’années. Les changements survenus récemment dans notre alimentation n’ont pas permis à l’être humain, aussi évolué qu’il soit, de s’adapter dans un laps de temps si cours.

En suivant le principe de l’alimentation feng shui, nous reprenons les habitudes que nous n’aurions jamais dû perdre. Tous les aliments peuvent donc être feng shui s’ils sont consommés dans leur période de pousse naturelle pour les fruits et les légumes. Pour les aliments comme la viande et le poisson, c’est plus délicat car il n’y a pas de période précise, toutefois la consommation tend à augmenter plus en automne et en hiver. C’est compréhensible puisque les fruits et les légumes se font plus rares en ces périodes.

Dans notre alimentation feng shui nous n’oublierons pas les graines, et non les céréales, les baies et les fruits secs comme les noix, les noisettes arrivant à l’automne. Facile à stoker ce sont des aliments avec lesquels il faut composer. Leur valeur nutritive est élevée, et ils se gardent longtemps sans altération.

 

Le feng shui dans l’assiette

Les règles sont immuables. Le feng shui apporte toujours la solution jusque dans nos assiettes. Place au Yin et au Yang, où l’on retrouve l’alternance des deux forces. C’est l’équilibre de ces deux forces qui donne une harmonie dans nos assiettes. Les aliments feng shui seront donc associés judicieusement et alternativement entre ceux yin et les autres yang. Cette pratique s’appelle la macrobiotique. Remise au goût du jour dernièrement, c’est le cas de le dire, cette alimentation a trouvé des adeptes célèbres comme Madonna ou Gwyneth Paltrow.

Plat Yin sucré

Plat tendance yin

En aliment yin, on a : tout ce qui est sucré, fruits exotiques, produits issus du lait, les boissons sucrées…

En aliment yang, on trouve :  la viande grasse, le sel, les volailles, le gibier, les céréales (on en trouve quasiment dans tous les plats industriels avec tout particulièrement la présence de gluten), le café, les alcools…

Il faut rechercher l’équilibre entre les deux, c’est une question de proportion. La nature faisant bien les choses, on trouve aussi une quantité d’aliments moins marqués Yin et Yang. Plus nuancés, nos assiettes n’en seront que meilleures. Les légumineuses, les fruits de nos régions, les œufs, le soja, le tofu, les poissons sauvages venant de mer froide… En cherchant bien, il y a de quoi se faire plaisir bien que la tendance macrobiotique soit orientée clairement végétarienne. Tout est dans l’équilibre en feng shui. L’alimentation doit rester un plaisir et surtout le carburant indispensable à notre quotidien.

Pas de retrait catégorique de tel ou tel aliment mais un recentrage sur les plus essentiels me semble une bonne pratique. Reste à trouver le bon approvisionnement pour maintenir une alimentation convenable en terme d’oligo-élements, de vitamines, de lipides, de glucides et de protéines. Privilégier des produits locaux sera la manière la plus simple de coller à la saisonnalité des aliments tout en respectant les produits et leur fraîcheur.

Devenir conso-acteur avant d’être consommateur est un acte fort pour les générations futures. Un agissement en toute conscience est surement l’attitude à avoir pour notre bien-être. Le feng shui nous guide en ce sens et ouvre la voie vers une santé et une vie épanouissante. Mettre du feng shui dans nos assiettes est un acte volontaire, a nous d’en prendre la mesure et d’apporter le changement nécessaire à une reconnexion vitale.

Laissez votre commentaire ici maintenant