L’égrégore pour la préservation de la nature


Loin des considérations économiques, mercantiles et purement futiles, voici un exposé sur ce qui est possible de réaliser afin d’aider la nature. Le but de cette démarche est de créer un égrégore, une sorte de courant de pensée unique qui forme une sorte d’agglomérat invisible. Le fait d’emmagasiner ce courant de pensée unique en faveur de la nature, de l’écologie et de la préservation des ressources, va induire subtilement dans la tête des personnes réceptives la même forme de pensée.

Il est alors facile de déduire ce qu’il en résultera; un engouement certain pour la préservation de l’environnement allant bien au-delà des problèmes politico-économiques, des manipulations des sociétés souveraines et d’autres acteurs peu scrupuleux.

Un égrégore pour la nature!

Oui, je propose de former cet égrégore pour l’ensemble de la nature, et non pas que pour une espèce, telle ou telle plante, tel mammifère en voie d’extinction.

Pourquoi ne pas être sélectif? La nature est un système complexe ou tout est en inter-action, si une chose disparaît une autre en subit les conséquences à plus ou moins long terme. C’est la principale raison pour laquelle il faut agir globalement. De plus en regardant cet ensemble complet formé par la nature, on s’aperçoit que l’homme se retrouve à chaque fois en bout de chaîne. Certes, on peut supposer qu’il pourra subsister si la nature se dégradait rapidement, mais dans quelles conditions et avec quelles contraintes adaptation, en sera t-il finalement capable.

Former un égrégore est une chose simple. Cela marche par l’effet de masse. Il faut réunir un volume de pensée unique pour que cela fonctionne. Proche du concept de la loi d’attraction qui peut se résumer à vouloir pour avoir, l’égrégore pour la nature générera assez de force pour changer les excès constatés et faire évoluer l’homme vers une nouvelle conscience.

La nature, ou plutôt notre environnement global, celui à l’échelle terrestre est fragile, et cela, à différents niveaux, eau, terre, air, microcosme, macrocosme, chacun étant en corrélation directe avec l’autre. En fait, le tout forme un ensemble où l’équilibre reste instable, formant ainsi un cycle qui permet de régénérer les ressources vitales.

Cette considération permet d’entrevoir ce qui ne va pas dans l’action de l’homme, quelle sera la taille du grain de sable qui va venir bloquer cette belle mécanique? Non, mieux, combien de grains faudra-t-il pour que tout s’arrête car la question est bien là. L’homme tire tout azimut sur l’équilibre de la nature et les conséquences sont en phase de passer le cap du non retour.

Sommes-nous si inconscients au point de nous précipiter vers un suicide collectif organisé par les grandes multi-nationales assoiffées de profits? Soit dit en passant, elles ont une vision très courte des choses. Et, à y regarder de plus près, elles n’ont pas à s’octroyer le droit de détruire la nature.

Former un égrégore cohérent

Former l’égrégore, afin de développer un courant de pensée unique, est une chose relativement simple, comme je l’ai expliqué plus haut. Le fait d’être nombreux à vouloir la même chose est déjà un mouvement positif en soi. Pour devenir un courant efficace, l’égrégore a besoin que les pensées de chacun des participants volontaires puissent être canalisées vers un texte unique.

Afin de donner le LA, comme on peut l’exprimer en musique, je vous propose de réciter un petit mantra, poème ou texte unique, l’appellation n’a que peu d’importance. L’important est la conviction, l’intention que l’on veut mettre pour participer à la formation de l’égrégore.

Une analyse simple, pour une pensée simple que l’on peut résumer ainsi par un adage populaire, « Un esprit sain, dans un corps sain ». Aucune notion religieuse, politique, sectaire ou autres appartenances, ne viendra perturber la volonté de chacun. Pas de participations financières, de trocs ou autres échanges. Rien de physique ni monnayable pour former cet égrégore.

Le seul apport est une participation gratuite et volontaire par la pensée en vue de l’alimentation et de la formation de l’égrégore.

 La pensée unique !!!

Pour que ça fonctionne il faut donc un texte simple, compréhensible par tous, dans toutes les langues et universel.

Voici le texte pur, à retenir et à réciter matin et soir par tous les volontaires et participants qui veulent œuvrer pour la nature. Ne doutez pas de l’efficience d’un tel procédé, il est universel.

Nature,

Sur ton chemin belle tu dois être

je te respecte pour ton bien-être;

Humble, avec toi de tout mon être

pour l’équilibre de la planète.

Nature,

On you way you have to be beautiful

I respect you for your well-being;

Humble, with you with all my being

for the balance of the planet.

Vous savez maintenant quoi faire pour améliorer votre environnement, notre environnement, car tous nous sommes concernés, il n’y a là, plus d’échelle dans la population humaine. Êtres humains de toutes les races, l’avenir de la planète passera par votre force de pensée.

Pensez-y matin et soir !!!

Laissez votre commentaire ici maintenant