Histoire du Feng Shui


Le Feng Shui est un art ancestral chinois. Dans la pure tradition chinoise il puise ses connaissances depuis de nombreuses générations.

La petite histoire du Feng Shui

Cet art à l’origine était réservé uniquement à quelques personnes initiées et est apparu aux environs du néolithique il y a près de 6000 ans.  C’est sous la dynastie Tang (618-907) que le fengshui a obtenu ses lettres de noblesse. Nous ne ferons pas là la genèse du Feng Shui, cette introduction servant à situer les prémices de cette pratique. Je vous laisse, si l’histoire vous intéresse, faire une recherche plus approfondie dessus.

Mais le Feng Shui prononcé « Fong Choué » au cours de sa très longue existence a mainte fois été réinterprété. Au fur et à mesure des dynasties successives l’art du Feng Shui s’est vu compléter, quelques fois simplifier, puis traduit pour nous apparaître tel que nous le connaissons aujourd’hui.

La base du Feng shui

Le Feng Shui d’origine est basé sur l’étude et l’observation du ciel (le temps) et de la terre ( l’espace extérieur et intérieur). Cette étude a permis de définir que lorsque le ciel et la terre sont en harmonie un équilibre se crée. Alors tout ce qui touche la vie de l’homme s’améliore, lui qui se trouve justement entre la terre et le ciel. Il faut garder à l’esprit qu’un art comme celui-là n’était réservé qu’à l’empereur, seul être sur terre à être habilité à en comprendre le sens et guider sagement le peuple. Seule la cité impériale utilisait la pratique du Feng Shui. Le peuple n’y avait pas accès, soit parce qu’il ne pouvait pas  évoquer le sujet, soit parce qu’il n’en avait pas la connaissance.

Malgré le peu d’écrits parvenus jusqu’à nous, la tradition et les coutumes ont été transmises verbalement de génération en génération. Fortement encrée dans la pensée chinoise c’est grâce à trois grands courants philosophiques et religieux que le Feng Shui a survécu. Le plus ancien serait le Taoïsme qui intègre l’homme à l’univers, respectueux de la nature, il doit être attentif à ce qui l’entoure. Ensuite le Confucianisme prôné par Confucius met en avant le respect des personnes, la vie en société pour abaisser la violence et les incivilités. Enfin le Bouddhisme venu d’Inde permet de retrouver la sérénité et de s’élever si tant est que l’homme puisse prendre du recul sur sa vie en cherchant à travailler avec son mental. Ce triptyque pour sa pratique quotidienne incite l’homme à tendre vers l’équilibre, et le dirige vers le Feng Shui.

Le Feng Shui signifie littéralement vent et eau. L’équilibre de ces deux forces donne la vie. Pour vous permettre de visualiser ces forces ci-dessous un schéma:

Feng                                                                                               Shui

↓                                                                                                        ↓

Vent                                                                                                Eau

↓                                                                                                        ↓

ciel/cosmos    ⇒                         Equilibre                             ⇐  Terre

                                            Echange d’énergie

                                                     ⇓⇓⇓

                           Energie cosmique et énergie tellurique

Ce flux d’échange énergétique entre le ciel et la terre, le cosmo-tellurisme (sujet d’un prochain article) est incessant. L’homme se situe au milieu de cet échange, donc au point d’équilibre. Il faut avoir conscience que cette énergie est en équilibre instable et l’activité de l’homme interfère très souvent en faveur du déséquilibre. Hors c’est justement cet équilibre qui nous permet d’être en harmonie avec notre environnement.

Le Feng Shui permet donc de maintenir l’équilibre et l’harmonie. Toutefois il est à noter que c’est un perpétuel  recommencement jour après jour marqué par l’alternance de la lune et du soleil. En Feng Shui, et dans le Taoïsme cela se nomme le yin et le yang que nous développerons prochainement.

Pour la pratique du Feng Shui actuel on a dû s’adapter aux différentes contraintes de la vie urbaine. La demeure ancestrale n’a guère de points communs avec nos appartements urbains, nos pavillons de banlieue et nos maisons de village. C’est pourquoi l’adaptation du Feng Shui à notre mode de vie est un passage obligatoire afin de nous permettre de profiter de ses bienfaits.  Le Feng Shui occidental actuel joue avec toutes ces contraintes pour gagner cet équilibre et cette harmonie entre l’homme et son environnement. Un formidable voyage énergétique vous attend, pour votre bien-être et pour l’équilibre des forces de la nature.