Le géobiologiste


Quel est le rôle du géobiologiste? Comment s’articule l’intervention du géobiologiste? Les critères d’un bon géobiologiste et ce à quoi il faut s’attendre lorsque l’on fait appel à un professionnel de la géobiologie? C’est ce que nous allons voir maintenant.

Le géobiologiste dans notre société moderne.

Encore une matière qui évolue et s’adapte aux nouvelles données de notre société. Venu de techniques sourcières et radiesthésistes, le géobiologiste a su compléter son panel de détections à d’autres sources de nocivité bien plus sournoises et problématiques pour la santé que ce que l’on essaye de nous faire croire.

Le géobiologiste a pour principales missions de débusquer les points nocifs de nos lieux de vie. Entre science et paranormal le géobiologiste navigue dans les eaux obscures de l’invisible. Mais il ne faut pas se méprendre, invisible ne signifie pas neutre ni indétectable, ce n’est pas parce que l’on ne voit rien que cela n’existe pas.  Et c’est le paradoxe de la géobiologie qui ne peut être considérée comme une science, car certaines mesures sont difficilement reproductives (le propre de l’expérience scientifique) alors que d’autres de ces mesures sont connues et facilement décelables grâce notamment aux appareils modernes qui ont été fabriqués spécialement dans ce but.

Le géobiologiste par son approche empirique devra sans cesse s’adapter aux nouvelles pollutions.

Intervention du géobiologiste

Pourquoi appeler un géobiologiste, et dans quelles conditions? Un seul mot me vient à l’esprit, la prévention. L’intervention devrait être préventive et pensée dès lors que l’on arrive dans un nouveau lieu d’habitation ou de travail. L’idéal serait de prévoir avant une construction une analyse géobiologique du terrain. Malheureusement la pratique trop marginale et méconnue du géobiologiste n’a pas l’aura qu’elle devrait avoir. Le recours à un géobiologiste se fait souvent dans la douleur quand les symptômes dûs aux nocivités présentes se sont déjà manifestés. Fort heureusement les mentalités changent et cette discipline acquiert de plus en plus d’adeptes. 

Le géobiologiste, homme de terrain, va commencer par observer attentivement l’environnement du lieu d’intervention. Les plantes, arbres et animaux situés en extérieur vont déjà lui donner des indices, et orienter par la suite les détections à réaliser. Une discussion avec les habitants sera nécessaire pour connaitre les dysfonctionnements que les personnes rencontrent voire les faiblesses  ou maladies qu’elles ont contractées. En cheminant dans la maison, le géobiologiste va mettre en évidence des points pathogènes, c’est à dire des endroits potentiellement dangereux et pouvant, dans certaines circonstances, affecter la santé humaine. Ces nocivités seront de différentes natures, électro-magnétiques, cosmo-telluriques, magnétiques, électriques, pollution de l’air et pollution biologique etc…

Les détections du géobiologiste

Plusieurs sources de nocivité demandent plusieurs types de détection. C’est en ce point que les formations et écoles diffèrent. Il n’existe pas une seule solution de détection pour telle ou telle nocivité. Les outils sont nombreux et chaque géobiologiste aura ses préférences et habitudes. Nous pouvons énumérer quelques uns des outils utilisés couramment, l’antenne de Lecher, le lobe antenne Hartmann, le pendule, la baguette de sourcier, détecteur de champ éléctro-magnétique, testeur de prise de terre, détecteur d’humidité, de moisissure, compteur geiger, détecteur de gaz radon. Chaque outil a ses spécificités, et accompagne le géobiologiste dans ses recherches.

La mission du géobiologiste

Sa mission, puisqu’il l’a acceptée, est de lister et localiser toutes les sources de pollution pouvant se trouver sur le lieu d’intervention. En établissant cette liste, il va pouvoir définir les meilleures solutions pour neutraliser ou éviter d’être en contact direct et permanent avec ces points. Dans la mesure de ses possibilités, par ses conseils simples et applicables par tous, le géobiologiste saura remettre en bon ordre  l’habitation pour le bien de ses occupants. Certains points géo-pathogènes seront contournés en déplaçant le lit par exemple.

Le géobiologiste ou géobiologue est une personne dont la pratique rend de grands services aussi bien pour améliorer nos lieux d’habitations mais aussi la santé de leurs habitants. Ce métier encore méconnu apporte des solutions que la science, à l’heure actuelle, ignore ou ne cherche pas. Ce positionnement  est regrettable car il en va de la santé de tous.

Les lobbyings de l’industrie de la téléphonie, des matériaux de construction et j’en passe, font tout pour opacifier et minimiser les conséquences de leur activité. C’est pourquoi il est important pour l’avenir de tous de prendre conscience que dans notre quotidien les choses qui nous entourent ont un impact sur notre organisme. Parfois positif mais très souvent négatif, aussi, pratiquer la médecine de l’habitat est importante, égale sinon supérieure, à mon sens, que celle de votre médecin.

La médecine de l’habitat, encore appelée domothérapie par certains, sera d’autant plus efficiente si elle est corrélée à une pratique Feng shui car ces travaux sur les énergies sont complémentaires et visent à préserver la santé de l’habitant des conséquences de son habitat.

 

Laissez votre commentaire ici maintenant